• La convergence des Système d'Exploitation

    Publié par Wandrille K. le Dimanche 26 Février 2012 dans ACTU
    <script language="JavaScript"> Maintenant = new Date; TempMaintenant = Maintenant.getTime(); Past = new Date(2012, 1, 26); TempPast = Past.getTime(); DiffSec = Math.floor((TempMaintenant-TempPast)/1000); DiffMin = Math.floor(DiffSec/60); Diffheure = Math.floor(DiffMin/60); DiffJour = Math.floor(Diffheure/24); while (DiffMin>=60) { DiffMin = DiffMin-60; } while (Diffheure>=24) { Diffheure = Diffheure-24; } while (DiffSec>=60) { DiffSec = DiffSec-60; } </script><script language="JavaScript"> document.write('Attention, cet article a été publié il y a ' + DiffJour + ' jours. Gardez cette remarque en tête lors de votre lecture.'); </script>


    Depuis la démocratisation des smartphones puis des tablettes tactiles, le monde de l’informatique a vu naitre un nouveau type de système d’exploitation optimisé pour un usage portable et tactile. Mais ces systèmes sont aussi en train de se déporter vers nos PC portables et fixes. Quels sont les avantages et les inconvénients de cette « tablettification » des PC.

    tablettification

    os x

    La tendance semble se confirmer ces derniers mois avec l’annonce de mises à jour Apple et Windows. La marque à la pomme avait déjà affiché son objectif d’unifier les ordinateurs et les terminaux mobile avec « Mac OS X Lion ». Quant à sa nouvelle mise à jour « OS X Mountain Lion », elle délaisse le préfixe « Mac » qui accompagnait jusqu'à présent  les précédents OS. De son coté, Microsoft va plus loin avec son futur Windows 8, unique système qui équipera les smartphones, tablettes et PC et qui héritera de l’interface métro de Windows Phone 7.

    Les pours

    PC Windows ou Mac, télévisons, tablettes, smartphones … le monde informatique s’est élargi et peu importe le support, nous jonglons entre ces différent ordinateurs au travail, dans le métro, assis à un bureau ou étalé sur le canapé. Aussi faut-il établir une communication optimisée entre ces appareils et l’uniformité des systèmes d’exploitation devient alors un atout.

    Le premier défi est de rendre l’accès aux fichiers personnels sur n’importe quelle machine. Pour cela,  Apple a étendu l’usage d’iCloud sur « OS X Moutain Lion » et Microsoft a également intégré SkyDrive à Windows 8. Des fonctionnalités héritées des Smartphone arrive aussi sur « OS X Mountain Lion » tels que le système de notifications que l’on trouve sur iOS 5.0 ou encore « Messages » qui remplace iChat et qui permet d’envoyer gratuitement des iMessagges de son Mac vers un terminal Apple.

    synchronisation

    Le denier point fort de cette « tablettification » des PC est la fusion entre logiciels et applications. Avec le Mac App Store et Windows Store, Apple et Microsoft peuvent à présent filtrer les applications disponibles pour leur système d’exploitation et ainsi accroitre la qualité et la sécurité.

    Les contres

    Malgré leurs fortes ressemblances, de par leur usage que par leur architecture interne, les PC et les tablettes restent deux espèces différentes. Leur croisement risque de donner naissance à un hybride stérile et minimaliste. Les PC, déjà mis à mal par la croissance des smartphones et des tablettes, risquent de perdre en malléabilité.

    windows 8

    Tout d’abord, les systèmes mobiles sont été conçu pour le tactile. Avec Windows 8, Microsoft adapte les tuiles de l’interface Metro au PC. Bien que la gestuelle soit reproductibles avec un clavier est une souris, il faudra que l’utilisateur abandonne  ses automatismes acquis en 20 ans sans pour autant gagner en confort d’usage ni en productivité. Quant à Apple, même si seules les fonctionnalités d’iOS aient été portées sur Mac, qui sait ce que l’avenir nous réserve.

    Pour ce qui est de rendre les contenus interopérables, nul besoin de convergence des OS. Skydrive et iCloud sont déjà accessibles depuis internet et des services comme DropBox permettent de synchroniser ses fichiers entre plusieurs appareils.

    cloud

    Mais ce qui inquiète surtout, c’est cette frontière que Microsoft et Apple sont en train de créer entre les développeurs et les utilisateurs. Certes, la création d’un marché d’application permet d’accroitre la sécurité, mais l'utilisateur est privé de la liberté d’installer ce qu’il veut sur sa machine. Pour le moment, l’installation de n’importe quel programme est encore possible mais Apple prive les applications non validé par l’App Sore de certaines fonctionnalités comme par exemple l’accès à iCloud et Microsoft a annoncé que seules les applications du Windows Store pourront être installées sur tablette et smartphones.

    La peur est donc de voir le « filtré et sécurisé » d’Apple et Windows se transformer en « limité et censuré ». Et bien qu’une liberté totale soit encore possible avec Windows 8 sur PC, pour combien de temps encore l’aurons-nous ?

    Conclusion

    On assiste donc à deux approches différentes : Apple adopte une politique de portage des fonctionnalités iOS sur Mac, tandis que Microsoft mise sur une fusion totale. Quel que soit la politique, l’unification des OS trouvera ses partisans et ses détracteurs. L’utilisateur tranchera …

    mountain-lion

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :